ÉDI ' LYBRIS : Votre association d'édition au service de l'auteur et au bénéfice du lecteur

 

L'édition, autrement  !...

 

ARLETTE BESSÈDE

Présentation

Arlette Bessède, pérignacienne, se veut avant tout témoin de son univers plutôt que d'une ville en particulier. Elle a une plume sensible à fleur de peau et sait, par une épure du texte, aller à l'essentiel.

Très impliquée dans la vie associative, elle s'occupe de causes nobles comme la place de la femme dans nos sociétés modernes. Elle est à l'initiative également de salons féminins sur La Rochelle.

Personnalité très attachante, Arlette Bessède saura séduire votre âme de poète.

Arlette bessede 5

 

Interview Arlette Bessède

Interview Arlette Bessède sur Hélène FM le 07 juillet 2021 pour l'émission Scène ouverte

 

Un recueil de poésies et de photographies

ELLES... comme Liberté

d'Arlette BESSÈDE (poésies) et de Michel BOUCHERET (photographe)

 

Avec son sens de l'épure, cette magie de poser le mot pour qu'il devienne un être vivant de sentiment, Arlette BESSÈDE conduit notre regard sur le monde imagé de son ami photographe Michel BOUCHERET.

 

 

Chez cet artiste, le cliché n'est pas figé et dépasse la barrière de la simple beauté physique : le modèle est repensé, réinventé et le résultat s'adresse à notre moi profond. C'est là qu'intervient Arlette.

Par son verbe, elle tente une approche intelligente et profonde du mystère de son ami Michel, et cela permet au lecteur d'entrouvrir l'espace secret qui gouverne sa parole de créateur.

Josyane De Jesus-Bergey, poéte reconnue dans toute la francophonie, l'évoque parfaitement dans sa préface.

Couv recto elles comme liberte br pour site

EXTRAIT

 

 

Maillot

Mets ton une pièce n’oublie ni lunettes ni chapeau
Abandonne ton tablier ta vaisselle et tes chiffons
Ivre de liberté baigne-toi de mer et de soleil
Lâche prise      enfin     allongée sur le sable livre à la main
Laisse-toi vivre comme star à la peau dorée et nage
Olympienne dans ton maillot diapré de couleurs chatoyantes
Top Modèle de ces vacances de charme

 

Mes mots sont des paysages

Arlette BESSEDE pratique une poésie épurée, qui suggère plus qu’elle ne montre ; qui, au détour d’une association d’idées, pose la magie, touche au miracle du mot dévoilé, s’abandonne à la découverte du monde ; une poésie qui émeut, parce qu’elle est nôtre et s’immisce au fond de notre conscience et des réalités quotidiennes.
Entre les pierres blanches de la Saintonge et le désert qui surgit au fil du verbe, Arlette BESSEDE voyage et s’émerveille. Les impressions qu’elle distille en sont la parfaite illustration et son amour du partage se livre entre vos mains...

« D’une goutte d’eau j’ai étanché
Ma soif »

écrit-elle dans « l’amie du désert », mais elle est loin de satisfaire notre envie de découvrir à nouveau sa plume !

RÉ-IMPRESSION DU TITRE !!!

 

Nous avons le plaisir de vous informer de la réimpression de ce titre en 2020 ! Ainsi le rêve poétique demeure sous la plume d'Arlette Bessède !

Préface de Josyane de Jesus-Bergey

Josyane de Jesus-Bergey, poète renommée, vice-présidente de l'association Larochellivre, organisatrice de rencontres littéraires en Charente-Maritime et découvreuse de talents à l'occasion d'ateliers d'écritures, n'a pas hésité à préfacer l'ouvrage d'Arlette Bessede :

Extrait de la préface :
"Arlette Bessede nous fait entrer avec « Mes mots sont des paysages » dans un partage qui ne nous laisse pas indifférents. Elle le fait avec une simplicité qui rejoint l’écriture du poème. Dire ou essayer de dire sans jamais imposer ni rejeter."

Pour en savoir plus sur Josyane de Jesus-Bergey : http://fr.wikipedia.org/wiki/Josyane_De_Jesus-Bergey

Quelques extraits picorés au hasard...

Ici mon pays
Et là ma maison

 Blanches pierres de cathédrales

 Au milieu des vignes
Et des églises romanes

 Splendeurs d’automne
Sur les coteaux dorés
Avec
Comme sentinelles
Des moulins dans le vent
Jusqu’à la mer

(extrait de "Saintonge")

Dans la lenteur du temps

Sommeillent
Si bien cachées
Dans les vieux murs
Les eaux de vie subtiles
Au parfum mêlé de chêne

(extrait de "La part des anges")

 

Le petit jour
Pose un œil
Sur la table du jardin

(extrait de "Le petit jour"

 

 

Fille du sud-ouest tu es née de la vigne
Il flotte dans tes murs
Des relents de barrique
De crus et de châteaux.

 (Extrait de "Ma ville")

Pays de la colère

 On ne savait pas quand
On ne savait pas d’où
Elle était partie
Mais elle avait envahi l’espace
Elle avait obscurci le temps
Jusqu’aux pleurs
Jusqu’aux cris
Jusqu’à l’embrasement des montagnes
Jusqu’à voir d’étranges fleurs rouges
Sortir de la terre 

Enivrée

 

SUR LE VENTRE IRISÉ DE NOS RIVIÈRES

Ce troisième recueil d’Arlette Bessède entraîne le lecteur dans un monde introspectif jusqu’à l’exploration de l’intime. Dès la première strophe, le ton est donné :

"Nos âmes
alourdies
par le doute
sortent des ténèbres"

On assiste au combat des profondeurs vers l’espoir d’un renouveau, d’une lumière, qui donne toute sa force au verbe. Arlette sait purger la noirceur pour l’habiller d’espoir, et c’est bien ce dont nous rêvons, en fin de compte. À vivre en symbiose avec notre environnement, se suffire des chaleurs offertes, prendre patience lorsque le froid frappe à notre porte, et sourire aux chants des oiseaux revenus bercer notre quotidien !

Elle livre un rapport que l’on pourrait qualifier de sensuel, comme s’il s’agissait d’un miroir de nos propres ressentis : n’est-ce pas un témoignagne de nos propres histoires qu’elle dévoile ainsi ?

"J'ancre mes pieds
dans tes brisures de nacre
je goûte
tes saveurs d'iode et de sel".

 

Un recueil vérités que nous offre là Arlette, à mettre entre toutes les mains, à citer en toutes occasions, à plébisciter sur les estrades des salons poétiques ! Plongez dans ce recueil comme on savoure un bain chaud moussant ! Vous vous réveillerez dans un cocon de sérénité !

Couverture comple te recueil ab slvidnr

 

Couv verso slvidnr ab

Commentaires du comité de lecture

SUR LE VENTRE IRISÉ DE NOS RIVIÈRES

Retours de lecture

Un titre prometteur pour une invitation dans un voyage intime qui ne laissera pas de marbre le lecteur !

Les retours du comité de lecture sont éloquents !

Jugez-en !

Véro : Je viens juste de prendre le temps de lire le recueil d'Arlette. J'ai beaucoup aimé et je suis d'accord pour dire que cela mérite d'être publié. Des photos sont-elles prévues pour l'illustration ? Si besoin j'en ai quelques unes sous le coude qui pourraient être utilisées.
Cette petite pause "poésie" m'a fait du bien et m'a fait oublié un temps mes tracas (...)  Un  petit coup de boost au moral....

Jocelyn : Je ne suis pas un spécialiste de la poésie, loin de là, mes connaissances s'arrêtant aux grands classiques, ce qui est désespéré car je suis frontalier du pays de Rimbaud... Cet ouvrage est très intéressant car fluide, sensible et empli d'une douce tristesse à certains moments. Arlette à réussi à accrocher mon attention sur un domaine qui m'est étranger en pleine nuit (je viens juste de le terminer). Il y a de la sensibilité, du volume... Il faudrait accompagner cette belle écriture de photos, cela rendrait le texte encore plus fort. Bravo pour ce beau travail.

Christine : Réfugiée dans ma bretagne chérie, en ce Finistère sud que j'aime tant, je me suis posée pour lire ta poésie Arlette.
Les mots sont joliment liés et agencés entre eux, la lecture est fluide et agréable.
Je suis moi aussi favorable à l'édition de ton recueil.

Jean-Pierre : L'écriture est très personnelle, sensible. Rien ne s'oppose à l'accomplissement des poésies en recueil.

Nicole : Ce petit recueil de poésie m'a réchauffé le cœur et l'esprit ce dont j'ai tant besoin en ce moment, merci.

Alain : rayons de soleil dans la grisaille ambiante, ces poésies donnent envie de jardins, de fleurs et de voyages. J'aime beaucoup.

Monica : Je réagis sur l'ouvrage poétique d'Arlette qui me semble (à mon humble avis) très agréable à lire et à entendre. Je ne suis pas qualifiée pour juger de la technique, mais à mes oreilles je le trouve rythmé et chantant. Bref...vous aurez compris que je donne mon aval sur l'édition de cet ouvrage..

Jacqueline : tout à fait d’accord avec le commentaire de Monica… c’est souple et bien écrit, je ne peux juger du fond (qui n’est pas une nouveauté en soi dans le monde de la poésie, mais pourquoi pas?)
Allez Arlette! Ça te donnera du baume au coeur de te voir encore publiée… et courage !

 

Portrait arlette pour couv4

 

Extrait 1 :

Ma cité lointaine
je te vois au bout de mes rêves
vibrante hérissée
dans la lumière

laisseras-tu le vent
effacer tes murs

abandonner au sable
tes parfums
de menthe et de jasmin ?

 

***

 

Extrait 2 :

Ton visage sous la lune
est pain de messe

les pervenches de tes yeux
 retiennent mon cœur

au bord de tes lèvres
mes lèvres
tremblantes

sur tes joues fleurissent toutes les roses

ton beau visage
ma déchirure

L'illustrateur : Guy Lo Pinto

Arlette guy br

Guy Lo Pinto, peintre reconnu demeurant sur l'île de Ré, pose ici avec Arlette Bessède. Il a gentiment accepté de prêter une de ses oeuvres pour la couverture du recueil de poésies d'Arlette.

Ce n'est pas un hasard... Comme le dit si bien Arlette : 

« Ma démarche poétique, dans ce recueil, a été l'interprétation de toiles abstraites réalisées par le peintre Guy Lopinto.

Avec ses couleurs, Guy Lopinto crée un monde de lumière et de douceurs où chacun de mes poèmes est inspiré par l'enchantement de ses toiles.

Fleurs, paysages, déserts d'ocres, villes perdues, autres galaxies et chemins de muses, que je vous laisse imaginer en rêvant " Sur le ventre irisé des nos rivières ".

Nous aurons le plaisir de découvrir plus en avant Guy Lo Pinto, dans un projet l'associant à la poètesse Danielle Siron, que les lecteurs connaissent déjà...»

BULLETIN DE SOUSCRIPTION

Vous désirez en savoir plus ?

N'hésitez pas à télécharger le bulletin ci-contre, vous bénéficierez d'un prix préférentiel, d'une dédicace et d'un numéro collector !

L'offre est valable jusqu'au premier mai 2021, sachez en profiter !

  • Nom du fichier : Bulletin de souscription arlette bessede br 2
Télécharger

Date de dernière mise à jour : 01/10/2021