ÉDI ' LYBRIS : Votre association d'édition au service de l'auteur et au bénéfice du lecteur

 

L'édition, autrement  !...

 

Véronique ASH

Véronique ASH en quelques mots...

Née le 6 mars 1959 à Paris, Véronique Ash subit son enfance plus qu'elle ne la vit. Cependant, elle mord dans chaque pomme avariée de l'existence, se construit malgré le goût fétide et avance au gré du destin, ce fardeau injuste qui nous lie jusqu'au dernier souffle.

Véronique, à l'âge des décisions importantes, reste attachée à sa nature ; elle aime la campagne, les animaux des fermes, les balades, la solitude. Sur un plan intellectuel, elle s'adonne à la poésie, à la réflexion, à la créativité puisqu'elle a déjà écrit et publié des ouvrages poétiques où seule la force de son rythme intérieur l'entraîne loin des carcans de la poésie classique traditionnelle. Le cri du coeur, - des tripes, plutôt !- qu'elle propose avec Petit paquet oublié s'habille de sarcasmes et d'humour, de retenue parfois, mais surtout de sincérité.

03 2

PRESENTATION TITRE OUVRAGE

Le bonheur est dans l’attente, le malheur vient du hasard. 

Considérée dès sa conception comme un parasite inutile, juste bon à être éliminé, Vika décide de s’accrocher à la vie par tous les moyens. Malheureusement, ELLE vient au monde dans une mauvaise famille. Ce petit Paquet oublié, déplacé au gré des envies de sa génitrice, meurtri par son entourage, ne baisse pourtant pas les bras, se bat. 
Astucieuse, intelligente, ELLE s’adapte, se construit, commet des erreurs, mais les assume sans faillir.
Ce récit, poignant, douloureux, déchirant, parfois cruel et malsain, navigue entre prose et poésie, outils d’une souffrance peinte avec la beauté de la maladresse...
La lecture, volontairement désordonnée, nous en met plein le visage, comme un uppercut direct qui tient sa force d’une vérité balancée sans pudeur. 
Toi qui as entre les mains ces feuillets brûlants, attends-toi à heurter tes inébranlables convictions !

Couv recto seul petit paquet oublie veronique ash

EXTRAIT

LES ENFANTS SE TAISENT 1942 3

Parce qu’on refuse de les croire,
Qu’on les soupçonne d’affabuler,
Qu’ils ont honte,
Se sentent coupables,
Ont peur,
Parce qu’ils se croient seuls au monde
Avec leur terrible secret…

 

 

 

AVANT-PROPOS

 Ce livre raconte l’histoire d’une fille d’Asphalteuse, née de père inconnu…

 Ce petit Paquet oublié joue sa vie aux dés sur le plateau d’un fictif jeu de l’oie. Par son entremise, je vous propose sans animosité, avec humour, son parcours atypique. Celui-ci évoque l’abandon, les placements dans des lieux pas toujours roses, la cruauté, certaines déviances d’adultes incorrects, les mauvaises prises de décisions, additionnées par plusieurs erreurs de parcours personnel…

Mon souhait... vous offrir une lecture loin de la haine ou de la colère. Emplie de réflexion. Qui vous prouvera que l’on peut survivre à l’improbable.

 

1966 2Ce matin, j’ai terminé
Avec un arc-en-ciel
Le raccommodage d’une faille
Forée en mon cœur.

Osez voir la vie en couleur
Même au fond du trou l’espoir renaît.

***

Nous avons tous besoin d’un bâton de marche.

Quand un caillou, un rocher
Se présente sur notre route,
Il est réconfortant de pouvoir s'appuyer.
L’erreur se trouve dans le choix du support.
Son premier soutien fut l’alcool.
Elle n’a jamais réussi à trouver sa place,
Aujourd’hui encore, elle ne sait.

***

PREMIERS PAS VERS L’AUTODESTRUCTION1963 ter 2

Elle n’a pas eu la chance d’être abandonnée
Elle a eu la malchance d’être oubliée.

 Échue dans le ventre alcoolisé de l’Amnésique,
Déposée dans un hospice à l’aube du troisième jour
Retour de l’Amnésique pour ses six mois,
Direction nourrice à bâtarde elle lui offrira.

 Nouveau déménagement à vingt-quatre mois,
Premiers pas derrière le bar d’un routier de banlieue
Bercée entre Anisette, Dubonnet et autres…

 À cinq ans et demi, chemin vers le grand air1962 ter 2
Grande ferme du Poitou avec coq sans pendule
Enfance entre eau-de-vie et pinard, bon départ
Accoutumance à toutes sortes de violences sordides,
Elle résistera aux affres des adultes ;
Souffrance et douleur comme meilleures amies.

 Quinze ans, livrée à la décadence de la nuit,
Sans expérience, elle adhère à l’autodestruction ;
Suit le chemin de la dégradation intérieure.
Avec un plaisir non forcé,
Cherche à s’évader de cette prison :
Opte pour la tranquillité via le mariage.
Retour sur la voie de la violence morale.

 Son enfant devient involontairement son sauveur.

Vingt ans plus tard, nouvelle déviation :1961 bis 2
Elle court, vole vers un semblant de liberté
Accueille ses excès de bonne grâce,
Déguste jusqu’à la lie ses meilleures ennemies,
Décadence physique maquillée d’Al Khôl.

 Nouvelle rencontre, malheureux hasard,
Miracle ! Un être perdu lui sourit.
L’océan de la déchéance lui tend les bras,
Elle se baigne, se noie avec joie
Dans ce nouveau monde bien connu.
Quand elle revient à la raison
Maltraitance est la coupable idéale.
Son insatiable soif d’être aimée
Causera d’irréparables brèches.
Quand un quidam lui tourne le dos
Ses démons refont surface.
La peur de la solitude reste son pire cauchemar.
Elle rejette avant d’être abandonnée
Jamais elle ne réussira à se fixer.

 

1962 63 2Orpheline sans vraiment l’être, elle naît dans l’ombre. Dans le monde des murmures, elle a grandi. Les adultes ont programmé son futur.

Bébé, arme de séduction : le sourire.         

Ados, des formes généreuses prennent le dessus.

Devenue femme, elle comprend que tout passe par les prunelles. Elle n’a jamais été belle, juste jolie. Son atout majeur, un charme naturel. Elle ressemble à ces femmes à qui la souffrance a fait don d’une personnalité et d’une force hors du commun. Elle laisse une trace aimable sur son passage. Tout cela, elle s’en apercevra un peu tard.

Si son regard semble inviter, son corps reste fidèle à ses principes. Elle a souvent posé sur la gent masculine un regard mêlé de compassion, de méfiance. Les hommes confondaient régulièrement sollicitude avec encouragements.

L’empreinte d’une descendance de femmes légères a toujours plané au-dessus de sa tête. Jamais elle n’ose blesser, ce qui la fait passer pour un être naïf voire faible, le contraire de sa réalité.

Au fur et à mesure des années, la coupe se remplira jusqu’à déborder. Son comportement changera. Viendront des années de colères incontrôlées face aux autres. Elle se délestera de ses meilleures amies : addiction, souffrance, douleurs...

Puis, elle se réveillera trop tôt… trop tard…?

 

BULLETIN DE SOUSCRIPTION

Le livre  PETIT PAQUET OUBLIÉ de Véronique ASH est proposé à la souscription ! Commandez votre exemplaire numéroté et dédicacé par l'auteure, tout en bénéficiant du prix de réserve inférieur à celui de la sortie !
Pour ce faire, téléchargez le bulletin de souscription, remplissez la deuxième page et envoyez à l'éditeur ou à l'auteure votre règlement.
En cas de problème, n'hésitez pas à contacter Edi'lybris à l'adresse mail suivante : edilybris@gmail.com

Bulletin de souscription petit paquet oublie veronique ashBulletin de souscription petit paquet oublie veronique ash

Pour réserver directement sans passer par l'impression du bulletin, vous pouvez aussi envoyer un mail à edilybris@gmail.com, sur lequel vous précisez vos coordonnées complètes pour vous envoyer le livre, et effectuer un virement sur le compte de l'association.

Voici l'IBAN à inscrire dans vos bénéficiaires bancaires : 

FR76 1170 6000 2356 0137 0557 232
Code BIC : AGRIFRPP817

L'INTERVIEW

Ve rohornec 17Edi’lybris : Bonjour, Véronique.
Véronique Ash  : Bonjour, Pierre.

Comment as-tu fait la connaissance d’Edi’lybris ? Te souviens-tu en quelle année ?
Oui, lors de ma participation au salon des auteures à la Rochelle. C’était en juillet 2021, les personnes qui tenaient le stand ont répondu avec patience et gentillesse à mes questions.

Être accepté par le comité de lecture est l’une des premières étapes à franchir pour être publié au sein d’Edi’lybris. Comment cela s’est-il passé pour ton futur livre « Petit Paquet oublié » ?
Du dépôt à la première réponse, nous nous frottons à l’angoissante attente du oui ou non. Le résultat a été au-delà de mon espérance.  J’en déduis que soit, votre comité est très tolérant, soit, je suis la meilleure lol !  Merci d’avoir accueilli et de faire vivre mon « Petit Paquet oublié »

Quelle impression gardes-tu de ta collaboration avec l’équipe rédactionnelle ?  Les conseils prodigués ont-ils été à la hauteur de tes attentes ?
Ma première rencontre a provoqué une montée de larmes, suivie de… je ne peux décrire tellement vos bras ouverts m'ont entraînée dans un tourbillon de positivité chaleureuse. Le travail de correction, de relecture, m’a apporté moult éléments utiles pour mon futur en tant qu’auteure. Les attentes de ce « petit Paquet oublié » ont été amplement gâtées.

Parlons du livre à paraître : « Petit Paquet oublié ». Comment t’est venue l’idée d’écrire sur ce sujet ?
J’ai longtemps occulté un passé pas rose, aujourd’hui le temps est venu de m’en délivrer. Le titre, je me suis toujours considérée comme un « petit                                        Paquet oublié » au gré des envies de ma mère.

Peux-Ve rohornec 16tu résumer en quelques mots l’esprit de cet ouvrage ?
L’esprit est dans le titre, les affres d’une enfant non désirée.

La couverture : qui t’a fourni le cliché ?
La photo de couverture se trouvait dans les affaires de ma mère, chose rare. Les autres viennent de la Dame blonde.

Quel message souhaites-tu délivrer à travers ton récit ?
Ouvrir les consciences sur un sujet tabou, qui perdure encore.

As-tu un nouveau projet d’écriture ?
Oh que oui ! il m’a semblé évident d’écrire sur les personnes au destin hors norme que j’ai croisées au cours d’une vie tumultueuse.

Un dernier mot à l’attention des lecteurs ?
Merci à vous qui achèterez ce livre pas facile. Qu’il vous aide à comprendre une vie bizarre.

Date de dernière mise à jour : 20/10/2022